Archives pour la catégorie Vins

Pio Cesare Dolcetto d’Alba 2012

Code SAQ :  00129890 – 21,25$

On catégorise souvent les grandes maisons comme étant non accessibles… vins trop complexes… durs à apprécier par la moyenne des gens. Je dis foutaises… ce n’est que la meilleur façon de penser si vous voulez vous priver de belles découvertes. Moi je n’y colle pas !

Prenez ce Dolcetto d’Alba, il provient d’une maison qui confectionne de grands Barolos. Des Barolos et des Barberas qui demandent décantation, préparation et connaissances afin d’être appréciés. Ça peu faire peur à beaucoup de gens quand viens le choix de s’aventurer vers de nouveaux produits.

Voyons la chose autrement. La famille et la descendance de Pio Cesare fabriquent du vin de très grande qualité depuis attention…  1881… C’est sur ce point et sur la constance de la qualité des produits livrés depuis toutes ces années qu’on devrait bâtir notre confiance afin d’orienter nos choix.

Résumons; Pio Cesare Dolcetto d’Alba est confectionné a partir d’un cépage, bien que moins connu en sol Québécois, très bien maîtrisé par les Italiens, le Dolcetto. Moi je dis, une maison capable de nous éblouir avec des Barolos et Barberas hors pair est une maison en qui vous devriez faire confiance dans la manipulation et l’expression d’un cépage aussi délicat que le Dolcetto.

Pio Cesare Dolcetto d’Alba 2012

Cépage : 100% Dolcetto
Alcool: 12%
Vieillissement: cuves en innox (pas de chêne ici)

Notes de dégustation:

Il est toujours impressionnant de voir combien le Dolcetto donne une coloration rubis persistante, de sa réputation de douceur, on s’attend à une couleur douce… non c’est très foncé ! Au nez, on se rends vite compte qu’on est en face d’un vin remplis de délicatesse…. même de finesse… des notes de fruits, c’est fragrant mais tout en subtilité… une belle subtilité.

En bouche les fruits dominent, on y trouve aisément des épices et un côté terroir.

Tannins serrés, structuré, rond. Finale persistante

Description libre:

Généralement, les amateurs de vins corsés, relevés, testostérones se tiennent loin des termes fruité et délicat. Ce vin est une exception… en fait le cépage Dolcetto est une exception mais travaillé de la sorte il en est de surcroit.

Je m’explique. On est ici en face d’un vin définitivement doux et fruité, mais il offre une structure et une présence tannique digne des vins les plus vifs et corsés. Il plaira aux amateurs de vins étoffés à coup sur… ainsi qu’aux amateurs de vins plus doux, qui y découvriront de nouvelles niches intéressantes.

Ce vin offre aussi quelque chose d’autre de très intéressant, un paradoxe tannins serrés versus rondeur globale peu commun. Ici aussi on tiens un point qui portera sur le même plateau les amoureux de plusieurs types de vins.

Facile à boire, il plaira à tous. Attention de ne pas présenter ce vin avec des mets trop corsés. Il s’agit d’un excellent vin, mais il en demeure un vin délicat et fruité. N’assommez pas une si bonne fiole !

Met lors de notre dégustation:

Filets mignons légèrement caramélisés à la gelée de Porto ambrée, pommes de terres en quartiers.

Conclusion:

Il s’agit d’un produit qui mène à conclure qu’il faut absolument découvris les produits de deuxième niveau des grandes maisons. Il s’agit souvent d’alternatives très abordables et constituent pour la plupart des valeurs solides. Dites vous bien qu’une maison renommée, ici Pio Cesare, n’apposera pas son étiquette sur n’importe quoi au risque de perdre sa crédibilité !

Martin Bourget

Passeport Vins

Luis Felipe Edwards Gran Reserva Chardonnay

Code SAQ :  10694093 – 17,75$

Vous connaissez déjà un peu le modus operandi de Passeport Vins. Découvrir, apprendre, grandir, puis tout publier sans prétention. Mais nous demeurons soucieux de…. tout de même présenter du matériel intéressant. Nous sommes passé aux aveux…. nous étions complètement pourris côté vins blancs… il nous fallait trouver un sauveur !

Il se nome Simon Robitaille un beau grand gaillard début trentaine qui saura séduire pour nous les plus belles bouteilles de l’industrie. Est il sommelier… non …œnologue… naaaa encore moins !

Simon est ce que Passeport Vins est, un bon amateur de vins, sans prétention. Un niveau de connaissance des vins légèrement au dessus de la moyenne des gens, mais surtout, un grand désir d’apprendre. Simon fais donc maintenant partie de l’identité de Passeport Vins. Vous le verrez dans le domaine des blancs et des rouges, et ultérieurement dans les spiritueux.

Je vous laisse découvrir cet épicurien au travers de sa première dégustation sous le sceau Passeport Vins.

lpe-2Luis Felipe Edwards Gran Reserva Chardonnay

Fût: Chêne français

Alcool: 13,5%

Cépage : Chardonnay

Vignoble : Luis Felipe Edwards  Chili   Vallée de Casablanca

Notes de dégustation:

Pour ma première dégustation de vin blanc, j’ai fait l’erreur de goûter ce jus à une température un peu trop basse ce qui m’a fait passé à côté de quelques odeurs au premier test du nez. Au fur et à mesure où la bouteille a augmenté en température, des goûts d’ananas, de pomme verte et de pêche se sont dégagé au nez. Le goût était fidèle à son odeur pour se terminer par une note de citron.

Description libre:

À chaque fois que j’essaie un nouveau vin, j’aime bien me gargariser avec ce dernier pour y faire sortir chaque subtilité en bouche. À la fin de cette brassée comme avec quelque chardonnay vous sentirez de petite bulles se dégager à l’intérieur de votre bouche. J’aime  bien accompagner cette sensation d’un bon petit morceau de poisson. Un mélange parfait pour accompagné un bon repas à deux. Le vin de Luis Felipe Edwards est raisonnable pour le prix mais ne se dégage pas de la compétition dans sa catégorie.

Met lors de notre dégustation:

Comme j’ai dégusté ce vin en fin de soiré, j’ai accompagné ce dernier d’un petit morceau de cheddar aux tomates séchées.

Conclusion:

À ma prochaine visite dans cette bouteille, je vais privilégier comme met de bons sushis ou une palette de saumon fumé accompagné d’un bon riz basmati. Comme ce vin est un peu plus acide il sera idéal pour créer un mélange parfait avec le riz.

Simon Robitaille

Passeport Vins

Beaucanon Estate Trifecta 2003

Non disponible à la SAQ – Disponible en restaurants ou importation privée chez Vignome

Il y a de ces vins qu’on aime boire, qu’on achète sur une base régulière afin de s’en réconforter le soir venu. D’autres qu’on consomme à l’occasion, plus onéreux, ils se verront consommés dans les grandes occasions. Et finalement, il y à de ces vins crèves cœur, qui vous tirent une larme tellement il sont bons… et parfois une deuxième tellement ils sont introuvables, souvent produits en trop petite quantité ! Le Beaucanon Estate Trifecta 2003 fais partie de cette dernière catégorie.

J’ai eu la chance de déguster ce vin en compagnie d’un bon ami et collègue de travail alors que nous étions attablés au restaurant Le Parmesan à l’occasion de son souper gastronomique annuel. John, un serveur du restaurant, m’avais parlé de ce vin fièrement découvert dans la cave alors que je dinais au restaurant quelques semaines plus tôt. J’étais loin de m’attendre à une si grande découverte.

Attention aux intéressés, le 2003 se fait très rare, les stocks de Trifecta 2004 et 2005 sont plus fréquents dans les restaurants, mais la perle, c’est le 2003.

212121-1Beaucanon Estate Trifecta 2003

Cépage : Cabernet SauvignonCabernet FrancMerlot

Notes de dégustation:

Au nez on à des épices, pommes et un côté fumé intéressant, réconfortant et intense. En bouche, ça goûte beaucoup la pomme rouge épicée, le cassis, le moka. C’est puissant et boisé, les tanins sont serrés mais polis. Acidité légère, un peu de sucre résiduel, harmonieux, ça à du corps. Très long en bouche

Description libre:

Complet, harmonieux… n’importe quel amoureux du terroir Californien sera complètement captivé par ce liquide. C’est comme si un génie s’était enfermé dans une bouteille emportant avec lui tous les secrets de Napa Valley.

Les gens de Beaucanon sont en fait des De Coninck de St-Émilion, venus dans le nouveau monde appliquer leur connaissances et leurs cultivars sur de nouveaux terroirs prometteurs. La façon qu’ils ont de travailler le Merlot et le Cabernet Sauvignon est incontestablement une des meilleures de la grande vallée. Sinon LA meilleure.

Dès que notre serveur à ouvert la bouteille et demandé à mon collègue Louis de goûter, j’ai vus les yeux de ce dernier s’illuminer… si bien que j’ai regardé derrière moi s’il n’y avais pas la une femme nue ou quelque chose du genre (Louis me fessait face). Non, c’était l’expression d’un orgasme épicurien je crois… Je pouvais percevoir les premières notes du vin de l’endroit ou je me trouvais… puissant !

À la première… ouais… avant la 5.. 6ème gorgée je crois qu’on à pas parlé du tout…. allez donc donner un sac de jujubes à un enfant et demandez lui de parler en même temps… Unanimement nous nous sommes exprimées d’un grand Whoooo…..!!!! Ça… ça c’est bon !

Met lors de notre dégustation:

Repas gastronomique (très varié)

Conclusion:

Je ne pourrais même pas vous parler de mon repas de ce soir la, à part le fait que Louis m’ait volé mon assiette de Bœuf puisqu’il préférais ma cuisson à la sienne…

Non j’étais concentré à autre chose. J’étais concentré à déguster ce que devait être un vin pour moi. Simple mais précieux…. facile mais goûteux…. Puissant mais raffiné… je buvais mon Beaucanon Estate Trifecta 2003 et croyez moi, si j’en trouve, ça vas coûter cher mais je vais faire mes réserves.

Martin Bourget

Passeport Vins

Pio Cesare Barolo 2009

Code SAQ :  11187528 – 59.75$

Le Barolo… le roi des vins et le vin des rois ! On le dis et le répète et jamais on ne le reniera, il s’agit ici du liquide ultime, c’est le capitaine du grand navire viticole, le boss!

Le Barolo origine de Piedmont, en Italie. Il s’agit d’une appellation, ce qui veut dire que la méthode de fabrication et son protocole sont contrôlés. Dans le cas présent, le seul cépage autorisé dans la confection d’un vin afin qu’il puisse porter l’appellation Barolo, est le Nebbiolo. Disons-le, on est pas mal pris !

Pio Cesare figure parmi les plus grandes maisons reconnues mondialement lorsqu’on parle de Barolo. Histoire, maîtrise et constance. On parle ici d’une maison de grande classe. Beaucoup de grands vins y sont fabriqués

Pio Cesare Barolo 2009

Cépage : 100% Nebbiolo
Alcool: 14%
Vieillissement: 3 ans en fût de chêne Français

Notes de dégustation:

Un Barolo classique, structuré et harmonieux. Un nez épicé-floral, on y trouve facilement le pruneau, une fois qu’il à respiré, c’est ouvert un peu. En bouche un peu boisé, la prune et la muscade !!! C’est bon c’est bon !!! Tanins présents et agréables. Beaucoup de longueur en bouche.

Description libre:

Tout un vin. Oui, c’est 60$, mais tant que vous ne ferez pas le test, sur quoi vous baserez vous pour le trouver cher ? Il s’agit ici d’un Barolo provenant d’une des plus grandes maisons propres à l’appellation… on le paye… on en achète deux bouteilles et on en sert une pour les 5.. 10… 20…. 30 ans qui suivent ! C’est un Barolo…. Est-ce que les œuvres de Picasso sont chères…non… pas accessibles, oui mais cher….non

Bon, on reviens sur terre. Il ne s’agit pas ici d’un vins qu’on doit ouvrir à tous nos convives. Beaucoup de gens préféreront un vin facile à boire, générique. Ce vin mérite d’être dégusté. Et n’oubliez pas qui s’agît aussi d’un manque de respect que de s’attendre que tous vos convives sachent reconnaître les grands vins à l’aveugle. Peu de gens seront à l’aise face aux vins demandant un peux plus d’expérience de dégustation pour êtres appréciés.

On fais respirer, SVP ! Un minimum de 30 minutes. Septiques ? Goûtez ! À l’ouverture de la bouteille cassis, cassis et re-cassis… 30 minutes en carafe, prune et muscade ! MMmmm !

Met lors de notre dégustation:

Rien

Conclusion:

S’agit-il d’un grand vin? Oui S’agit-il d’un bon vin? Oui il s’agit d’un excellent vin.

Martin Bourget

Passeport Vins

Luis Felipe Edwards Reserva Shiraz 2011

Code SAQ :  10754181 – 13.55$

Les Québécois boivent du Shiraz… beaucoup de Shiraz ! Mais est ce que tous sont à même d’apprécier et d’exiger LA grande cuvée Shiraz… et d’en payer le prix ? La réponse est non et cette entrée en matière fais d’un produit comme le Luis Felipe Edwards Reserva Shiraz 2011, un produit très intéressant pour beaucoup de Québécois… surtout à 13,55$ !!!

Luis Felipe Edward fabrique de bons vins, et ce depuis longtemps. Il représente, avec Miguel Torres, ce que les Québécois connaissent et aiment du Chili. Ici il nous offre un Shiraz simple, bon, abordable.

Luis Felipe Edwards Reserva Shiraz 2011

Cépage : 90% Shiraz 10% Cabernet Franc
Alcool: 14%
Vieillissement: 8 mois en fût de chêne

Notes de dégustation:

Au nez, petite complexité intéressante, on est dans la cerise et le chocolat, en bouche, fruité, toujours la cerise, épices… poivre surtout. Tanins présents, mais élémentaires. Il tiens en bouche.

Description libre:

Vous savez dans certaines occasions, on cherche du brut, un vin affirmé, simple. Ce produit est très à propos. Simple à boire, il plaira à tous. Il vaut son pesant d’or. Rien de choquant en bouche, il ne sature pas trop la langue comme certains vins économiques. Ici on est honnête, un bon petit vin à petit prix. Il saura accompagner à merveille les viandes rouges, l’agneau et les pâtes, mêmes relevées!

Met lors de notre dégustation:

Rôti de bœuf français, Dijon et oignons.

Conclusion:

S’agit-il d’un grand vin? Non S’agit-il d’un bon vin? Je répond qu’à moins de 15$, il est très respectable. Vous savez cette réserve pour la visite surprise… ce vin doit y être.

Martin Bourget

Passeport Vins

Boom Boom! Syrah 2012

Code SAQ :  11208561 – 23.75$

Charles Smith est, comme tout bon vignoble, en recherche perpétuelle d’amélioration. Ici, on bouge pas mal. Petite histoire des trois dernières années du produit :

2010 “Boom Boom!” Syrah — Columbia Valley 96% Syrah, 2.5% Grenache, 1.5% Malbec

2011 « Boom Boom! » Syrah – Columbia Valley 100% Syrah

2012 Boom Boom! Syrah — Columbia Valley, 97% Syrah, 3% Viognier

M.Smith, malgré que le 2012 soit bien, svp…  ramenez moi la recette 2010

Boom Boom! Syrah 2012

Cépage : 97% Syrah, 3% Viognier
Alcool: 14.1%
Sucre Résiduel: aucun

Notes de dégustation:

Au nez, le terroir, notes d’herbes. Au goût, très clairement cerise noire et fidèlement, terroir. Mais la cerise domine tout au long. Finale modérée, douce

Description libre:

En 2010, Charles Smith livrait un Boom Boom remarquable, testostérone et complexe. La cuvée 2012 est un peux plus aigue et franche. On est dans un secteur de goût très défini, la cerise noire. Rien ne se cache derrière les arômes et les saveurs de tête. Mais, il s’agit ici d’un vin relativement actif, ce qui mène à dire qu’il est appelé à se transformer, se raffiner. Est-ce un bon vin? oui, est-il prêt à boire? à mon avis non! On range ça pour les 5 à 8 prochaines années… je suis persuadé qu’alors, nous aurons droit à une belle révélation!

Met lors de notre dégustation:

Repas gastronomique relevé

Conclusion:

Je suis un fan du Boom Boom! Syrah 2010 produit par Charles Smith. La cuvée 2012 du même vin est très différente, bonne, mais très différente. Sans m’attendre à une copie carbone d’année en année pour un produit précis, je reste très surpris d’observer une si grande différence sur l’identité gustative de ce produit. Toutefois je lui donne rendez-vous dans 6 ans.

Vignoble: Charles SMith Wines www.charlessmithwines.com

Code SAQ:  11208561

Prix SAQ: 23.75$

 

bouteilles-2

Article: Martin Bourget

La PLUG vin du Week-End – Sebastiani Sonoma County Zinfandel 2010

Sebastiani Sonoma County Zinfandel 2010

Code SAQ :  10829648 – 20,45$

Un Zinfandel ce week-end ! Bien oui ! Les fêtes dans quelques jours, et nous serons tous face au même heureux problème, boire beaucoup de vin. Le beau frère qui nous pousse de l’arôme de chêne commercial mélangé dans un liquide acide avec 9 grammes de sucres…. et oui oui… il est  écris vin sur la bouteille. La langue bien épaisse et les papilles complètement foutues pour les prochaines 48h ! On a besoin de vins simples à boire, mais de qualité.

Sebastiani nous propose un Zinfandel très à propos. Un bon vin, au budget très respectable, qui vous offrira quelque chose de génial… du plaisir à boire !

On plane sur des arômes de grains brûlés et de prunes… en bouche… des tannins bien présents, mais pas violents. Un vin corsé, sec, agréable.

Il s’agit d’un excellent produit à ouvrir en tablée familiale. Tous seront unanimes. Un bon vin offrant un certain caractère sans pour autant être agressif, ample avec une belle longueur en bouche. Simple à boire tout en offrant une multitude de subtilités à découvrir.

Vous ne buvez pas les 12 bouteilles de Sebastiani que vous avez acheté pour les fêtes ? Placez moi ça au cellier pour les 5 prochaines années. Ça en vaut la peine. Il s’agit d’un vin confectionné avec des fruits de très grande qualité. Il a bénéficié d’un grand savoir faire. Ce vin à un très, mais là très bon potentiel de bonification pour les 5 ou 6 prochaines années. Dans 5 ou 6 ans, préparez vous, vous vivrez une expérience.

Mais il est aussi excellent immédiatement.

Joyeuses Fêtes !

Martin Bourget

Passeport Vins

Luis Felipe Edwards LFE 900 2010

Luis Felipe Edwards LFE 900 2010 – Colchagua Valley

Code SAQ :  11617874 – 29,75$

C’est à 900 mètres au dessus du niveau de la mer que Luis Felipe Edwards à décidé de planter les vignes qui produiraient, selon lui, les vins les plus exceptionnels du Chili. Cet ambitieux projet lui permettrais aussi de clamer produire depuis le sommet du monde. Du moins, il s’agit des lots à vignes les plus élevées du Chili !

Il y a longtemps maintenant que ces vignes produisent. Et le résultat est simplement… ce que le producteur avait promis, un produit complet, soigné et de grande qualité.

Et heureusement pour nous, ces terres situées au sommet de l’art sont suffisamment grandes pour produire beaucoup… beaucoup de LFE 900 !!!

Alcool: 14,5%

SAQ# 11617874

Cépage :

Syrah 36 %
Petite sirah 22 %
Cabernet-sauvignon 20 %
Mourvèdre 18 %

Fût: En fût de chêne.

Vignoble :

Luis Felipe Edwards – Colchagua Valley – 900 mètres d’élévation

Notes de dégustation:

Propre aux cépages utilisés, au pif on annonce aisément les petits fruits, pas besoin d’être un grand expert ici, ce vin est loin d’être cachotier. Il révèle aussi du chocolat… et le Syrah prends rapidement la vedette. Puissant en bouche, on envoi le chêne à la ligne de front… suivra la découverte de tannins… agréablement soyeux, mais présents !

Description libre:

Il s’agit ici d’un vin relativement puissant, complet et satisfaisant. Il représente un choix plus que très intéressant pour les repas des fêtes. Il demeure facile à boire tout en satisfaisant les convives un peux plus pointilleux sur la qualité du vin. Il s’agit d’un très bon vin que vous serez fier d’ouvrir à table !

Le LFE 900 de Luis Felipe Edwards mérite le respect des amateurs de Syrah, avec ses 20% de Cabernet Sauvignon, il décèle une présence en bouche intéressante. Boisé à souhait, l’amalgame avec les petits fruits est très apprécié.

On parle ici d’un très bon produit Chilien. Il est prêt à boire mais, SVP, oubliez quelques bouteilles de ce vin quelques années de plus dans votre cellier. Il est très bon, il sera excellent !

Les tanins que dévoile ce vin promettent un vieillissement des plus intéressants. Il prendra en rondeur et en subtilité.

Met lors de notre dégustation:

Rien, juste le plaisir de ce liquide de premier rang !

Conclusion:

Allez, achetez, dégustez, répétez !

Voici l’exemple parfait d’un vin en bas de 30$ qui devrait prendre la place de plusieurs produits commerciaux reconstitués… un peux trop célèbres !

Il s’agit ici d’un produit issu d’un savoir faire viticole accomplis, non pas d’un chimiste bien payé.

Tien toi !

Martin Bourget
Passeport Vins

La PLUG Vin du week-end – Du suuuuucre !!!

Cuvée Glacée des Laurentides Vendanges Tardives 2010

Code SAQ :  11057491 – 18,40 $

Menoum menoum ! Ça c’est un beau petit produit. On nous fabrique un petit jus de paradis ici même au Québec, et on à l’honnêteté de nous l’offrir à ce prix ! J’achète.

Dans le domaine des vins de glace, vendanges tardives et autres de ce genre, on à tendance à grimper les prix très rapidement. Malheureusement, beaucoup de consommateurs pensent qu’ils doivent payer le prix pour un bon vin de glace. NON

Au Québec, on produit de petites merveilles. Cuvée Glacée des Laurentides Vendanges Tardives 2010 en est un parfait exemple. Dans votre liste, ajoutez aussi Vendanges Oubliées en Blanc Vignoble Le Nordet. Deux belles preuves que le bonheur ne vide pas nécessairement le compte en banque.

Daniel Lalande cultive sa passion dans les basses Laurentides. Et il la cultive dans un sol composé à 70% argilo calcaire, 30% limon et sable. Belle recette vers le bonheur M Lalande !

Petite idée de génie ici… je laisse la magie des médias vous en dire un brin de plus !

 

2012 Eve Chardonnay – Ancient Lakes – Charles Smith

2012 Eve Chardonnay – Disponible en importation privée chez AOC & CIE (2011

Un vin blanc ? Ben oui un vin blanc ! Et un très bien en plus. Qui n’a jamais entendu parler de ce cépage nommé Chardonnay ? Probablement le mieux connu de tous, et avec raison. Simple, facile à boire et capable de tant de subtilité et de différences !

Le Chardonnay est une véritable éponge à terroir. Il s’appropriera un caractère totalement différent d’un sol à un autre. Tantôt très minéral, il peut aussi surprendre avec des notes de fruits tropicaux, de la fumée… et bien d’autres petites subtilités !

Plus étrange encore, certains rapportent que le Chardonnay qui subit une fermentation malolactique aura des notes de beurre au nez ! Charmant !

Fût: 10 mois en fût de chêne

Alcool: 13.5%

SAQ# Non disponible, importation privée via AOC & Cie

Cépage :
100% Chardonnay

Vignoble :
Charles Smith – Vallée de la Columbia, É-U – Washington – Evergeen, Ancient Lakes, Ryan Patrick, Roza Hill

Notes de dégustation:

Frais, doux, minéral, nez – pomme, pêche – au goût pomme, pêche …. agrumes. Longueur appréciable.

Description libre:

C’est frais, c’est frais, c’est frais ! Je suis un amateur de vins rouges et mon orgueil est très solide. Bon en fait, je ne m’aventure pas beaucoup dans les liquides blancs par manque de connaissances. Vous voyez… on est pas si différents au bout du compte !

J’ai apprécié ce Chardonnay, il m’a rapidement mis à l’aise tant sa simplicité est satisfaisante… oui… c’est ça… simplicité satisfaisante. Je ne suis pas chargé ici d’un labyrinthe olfactif interminable. Juste un liquide blanc bon, frais et simple, qui ramène à la pomme, la pêche et la poire. Très intéressant.

Met lors de notre dégustation:

Rien, absolument rien !

Conclusion:

2012 Eve Chardonnay – Ancient Lakes – Charles Smith. Achetez, buvez, respirez ! Simple, frais, bon !

Martin Bourget
Passeport Vins

2011 K Syrah “Milbrandt” — Wahluke Slope

Les Syrah…  toute une aventure, et combien de préjugés ! Certes, certains sont extrêmement puissants, alors que d’autres sont tout en subtilité. Mais Butch et Jerry Milbrandt de Washington ne sous-entendent pas l’affirmation d’un tel cépage… on ne joue pas sur la réputation du Sir. Syrah… le cépage béatifié en ces contrées !

On s’en doute d’emblée, le Syrah Milbrandt en est un qui séduit par la main forte. Issu des vignes des secteurs Sundance et  Northridge de Milbrandt, situés dans la vallée Colombienne dans l’est de l’état de Washington, la longue et froide saison de 2011 à permis aux fruits de rester plus longtemps dans les plants, leur permettant de développer profondeur et complexité.

11 mois de repos en fûts de Bourgogne Français mettent la table à une attaque digne de tout ce qui tourne autour de Charles Smith !

Levures: Natives

Fermentation Malolactique: Oui

Fût: 11 mois Fûts Bourgogne Français

Production: 1660 Caisses

Mise en marché: Janvier 2013

Alcool: 14%

Acidité: .62

pH: 3.63

Sucre résiduel: Aucun

SAQ# Non disponible, importation privée via AOC & Cie

Cépage :
100% Syrah

Vignoble :
K Vinters – Sundance et  Northridge de Milbrandt, situés dans la vallée Colombienne dans l’est de l’état de Washington

Notes de dégustation:

Chaleureux et complexe, la barrique est très présente et comporte des notes fumées. Prune et petits fruits foncés, terroir très présent. Finale longue et presque aussi caractérielle le nez.

Description libre:

Paf en plein dans le nez… celui la fais partie de la famille testostérone des Syrah ! Toutefois, placé aux côtés de certains Syrah qui n’ont que leur caractère, celui-ci nous laisse sur une complexité très intéressante. Le 14% d’alcool boosté au fût de chêne et aux effluves de fumée peut être un peu trop pour plusieurs. Mais ce n’est rien à coté des très draconiens alliages Grenache/Syrah/Mourvedre Californiens à 16% d’alcool ! Et on doit se souvenir que ce vin s’inscrit dans la classe à laquelle il appartient… et ce n’est pas celle des enfants de cœur !

Met lors de notre dégustation:

Viande d’orignal en fondue chinoise bouillon maison oignions/vin/ail et trempettes à base de yogourt grec. Donc consistant, texturé et goûteux, tout à propos !

Conclusion:

2011 K Syrah “Milbrandt” — Wahluke Slope s’inscrit parmi les bons Syrah. Il est présent mais pas trop et offre un côté civilisé par sa complexité. On se le réserve pour les grosses viandes… à déguster accompagné de Vikings ou autres créatures primitives du genre. Ce n’est pas un vin pour les amoureux de liquides doux et souples. Et il pourrait aisément anéantir totalement le goût d’un plat sans caractère. Perso, j’en cacherais deux ou trois bouteilles pour les 5 prochaines années.

Martin Bourget

Passeport Vins

Arrivage de Charles Smith Wines chez Passeport Vins

Toute une cargaison de joyeux liquides en provenance de nos amis de Charles Smith Wines à Washington vient de heurter le petit cellier de dégustation de Passeport Vins. Un vol direct porte à porte interrompu d’un petit dodo de deux jours avec nos amis des services frontaliers.

bouteilles-23Charles Smith à l’habitude d’interpeller par l’image. Lui même abordant un look relativement marginal, il arrive toujours à produire des sourires a souhaits avec ses étiquettes !

bouteilles-32012 Velvet Devil Merlot – Non disponible à la SAQ pour l’instant – infos chez AOC & CIE

2011 Chateau Smith Cabernet – SAQ # 11818300 25.85$

2012 Vino Pinot Grigio – Disponible en importation privée chez AOC & CIE 22.23$

2012 Kung Fu Girl Rielsing – SAQ # 11629787 19$ (une aubaine)

bouteilles-22012 Eve Chardonnay – Disponible en importation privée chez AOC & CIE (2011)

2012 Boom Boom Syrah – SAQ # 11208561 23.75$

2011 Milbrandt Syrah – Non disponible au Québec – infos chez AOC & CIE

2012 Viognier – Non disponible au Québec – infos chez AOC & CIE

Ce sont donc de belles dégustations qui attendent l’équipe de Passeport Vins ! Nous publierons sous peu les premiers articles question de bien vous outiller pour le temps des fêtes. Charles Smith produit des vins offrant une grande qualité. Ne vous fiez pas aux prix, certains de ces vins rivalisent plus dans le Junior Majeur que dans le Pee Wee ! Peut-être sauvent-ils quelques Yotas à l’impression des étiquettes… astucieux Monsieur Smith… astucieux…

Martin Bourget

Passeport Vins

Luis Felipe Edwards Late Harvest Viognier / Sauvignon Blanc

Vous savez, lorsque viens le temps de choisir un vin de désert, la variété offerte en succursale est beaucoup moins imposante que pour les autres familles de vins. Mais il ne faut pas s’y méprendre, la qualité est tout-de-même au rendez vous même si le choix peut paraître un peu… limité.

Bon c’est un fait, nous connaissons tous le vin de glace, il représente généralement une valeur sure mais il s’agit d’un produit cher si on veut se procurer un liquide de qualité. Certains vous dirons que le vin de glace est beaucoup trop ci et ça et qu’ils préféreront un Riesling pour accompagner les desserts.

Viognier et Sauvignon Blanc, ça vous dis quelque chose ? Recueillis plus tard en saison et affecté de Botrytis Cinerea… Attends, wooo… atteint de quoi ?

Botrytis Cinerea, un moisissure catégorisée de pourriture noble, un champignon microscopique aux vertus magiques sur certains cépages. Il permet une variante très intéressante du produit fini à partir d’un cépage affecté versus un cépage non affecté. Résultat, un vin gras, onctueux et sucré à souhait… moins que le vin de glace toutefois. Un très bon article est disponible au sujet de cette pourriture noble et les vendanges tardives, sous la plume de Mathieu Turbide du Journal de Montréal ICI.

Luis Felipe Edwards Late Harvest Viogner / Sauvignon Blanc

SAQ# 11904460

Cépage :
75% Viognier, 25% Sauvignon blanc

Vignoble :
Vallée de Colchagua.Les vignes sont situées sur des sols à faible fertilité, naturellement réduisant la vigueur et le rendement de la vigne.

Vinification :
Fermentation des grappes entières sans foulage pendant 25 jours à 18 °C. Seul le jus de goutte est utilisé. 100 % du vin passe en barriques de troisième et quatrième passage sans aucun bâtonnage. Légère filtration sur membrane avant l’embouteillage.

Notes de dégustation:

Robe dorée mielleuse. Au nez les fruits confits dont abricot, pêche et poire. Ensuite viennent les agrumes, subtiles et agréables avec les premières notes. Lorsqu’on goûte, pas de surprise, abricots et poire reviennent et suivent quelques touches d’agrumes. Le miel vient agréablement donner raison à la robe de ce petit liquide bien aimé. Le côté sucré est soutenu, pardonné par une belle acidité.

Description libre:

Bien que des produits sur le marché soient plus élaborés que celui-ci, il mérite une belle place dans la compétition. Très apprécié de tous lors de la dégustation, tous se sont entendu sur un point; les montages Viognier/Sauvignon Blanc en vendanges tardives sont un excellent compromis ralliant les amoureux de vins de glace d’une part et de Riesling de l’autre autour du même dessert. Très bon petit vin de dessert, et à 12,95$ la bouteille, on s’en prends quelques unes !

Met lors de notre dégustation:

Poires sur mascarpone aux cristaux d’érable. Oui je sais, je suis sadique !

Conclusion:

Personnellement, j’adopte le produit. Je suis généralement plus porté vers un compétiteur, Errazuriz Late Harvest Sauvignon Blanc SAQ# 00519850 à 14,25$ qui est une petite merveille de subtilités mais bon. Pour un vin de dessert à 2$ moins cher, le produit de Luis Felipe Edwards fais plus que sa place. Et au bout du compte, suite à un souper copieux comportant épices sauces et autres vins, bref toutes papilles bien saturées…. êtes vous bien sur de pouvoir encore apprécier 100% des subtilités d’un vin ?

Martin Bourget
Passeport Vins

De Loach Heritage Reserve Zinfandel 2011

Suite à une dégustation très surprenante d’un autre Zin Californien de Cardinal Zin Cellars, le Cardinal Zin Zinfandel 2012, je me suis lancé le défi de déguster et classer d’autres Zin Californiens sous la barre des 20 dollars. Le premier m’ayant plus que très positivement surpris, ce défi me plaisait !

Je me rends donc à la SAQ en quête d’un conseiller s’y connaît en Zin, outre théorie. Arrivé à mon but, on me dirigea très promptement ver ce Zinfandel: De Loach Heritage Reserve Zinfandel 2011.

DeLoach, établis dans la vallée du Bourgogne Américain, la »Russian River Valley », est un producteur reconnu pour ses Chardonnay. Cité dans le Wine Spectator par James Laube comme étant l’un des meilleurs producteurs de Chardonnay Californiens. Et dans Wine and Spirits qui proclament DeLoach  »Vignoble de l’année » pour 9 années consécutives.

Ici ce n’est pas un Chardonnay mais un Zinfandel que nous propose DeLoach. Et il s’agit ici d’un de leurs nombreux Zinfandel. Et malheureusement pas leur meilleur Zinfandel. Ou de dire, heureusement, ils en ont de meilleurs !

Notons:

DE LOACH Zinfandel Lake County Nova Vineyard Vineyard Designate 2010 – Excellent

DE LOACH Zinfandel Sonoma County Forgotten Vines Vineyard Designate 2010 – Incroyable

DE LOACH Zinfandel Sonoma County Heritage Reserve 2011 – Bon

Sans débattre de l’appréciation personnelle de ce vin, il représente une alternative intéressante en bas de 20 dollars mais la comparaison faite précédemment avec le Cardinal Zin, aussi en bas de 20 dollars, était un peux forte. Il s’agit d’un vin correct, bon mais sans plus, nullement impressionnant. Mon avis est que le côté balance un peux hétérogène met rapidement terme à une attaque qui se voulais pourtant prometteuse !

Une belle couleur rubis, une attaque olfactive (nez)  vanillé, petits fruits. En bouche on manque l’appréciation de la partie tannique par manque de balance. Très Californien, léger, plaira à la majorité de vos convives puisqu’il est facile à boire. Ce vin est prêt à boire mais sa nature me pousse à vous dire d’en cacher quelques bouteilles pour un minimum de 3 ans. Pour l’instant, il est un peux pointu sur la mâchoire…

De mon côté, bien qu’il ne s’agisse pas de la découverte de l’année, je donne un deuxième rendez-vous à ce vin. Je passerai chercher trois bouteilles que je placerai en cellier pour les trois prochaines années… tannins manifestez vous… exprimez vous … et balancez le tout… On refait connaissance dans 3 ans !

Martin Bourget
Passeport Vins

Château Pégaü Cuvée Lône Château Pégaü

Château Pégaü Cuvée Lône Château Pégaü bientôt disponible en spécialité SAQ merci à La Céleste levure !

Château Pégaü Cuvée Lône Château Pégaü

Spécialités SAQ
Disponible bientôt!
Catégorie Vin tranquille
Code SAQ 12131489
Producteur Château Pégaü
Pays / Région France / Rhône Sud / CDR
Millésime 2012
Couleur / Format Blanc, 750 mL
Prix 17.95 $
Cépages Clairette , Grenache blanc , Bourboulenc , Ugni blanc

Détail:

Cuvée Lône 2012
Côtes du Rhône blanc
Château Pégau

# SAQ: 12131489

Pays: France

Région: Vallée du Rhône

Sous-région : Rhône méridional

Lône signifie un autre cours d’eau, parallèle au Rhône et d’un débit bien inférieur.

Cépages : Clairette 40 %, Bourboulenc 30 %, Grenache blanc 20 % et Ugni blanc 10 %.

Terroirs: Sol argileux et caillouteux.

Vinification : Vendanges manuelles, tris rigoureux du seau, au tracteur et à la benne. Pressurage direct et mise en cuve inox. Refroidissement instantané du jus de raisin durant 24 heures. Soutirage des bourbes lourdes. Remontée progressive de la température pour un départ en fermentation sur jus propre. Contrôle et maintien de la température à 14C. Ajout de levures, acide tartrique et sulfites à doses très modérées. Fermentation lente pour 12 jours. Refroidissement, soutirage. Mise en bouteille sous azote et vide d’air en février 2013.

Couleur : Claire, limpide, brillante aux reflets dorés.

Nez : Fleurs blanches de fruitiers (nectarines) et fleurs d’hibiscus, d’acacia légèrement exotique.

Bouche : Fraîche, mordante, bonne vivacité, longue tenue et équilibre avec l’alcool.

Conservation : À consommer durant toute l’année qui suit la mise en bouteille.

Service : En apéritif ou en entrée avec des crustacées et coquillages.

Servir à 12˚C. Production environ de 12 000 bouteilles.

Source:

La Céleste Levure

www.lacelestelevure.ca

Martin Bourget
Passeport Vins

Vendanges oubliées en blanc, le bonheur made in Québec

C’est en 1794, en Allemagne, qu’une catastrophe allait révéler au monde un des procédés de vinification les plus appréciés en nos temps  modernes, le vin de glace.

En fait, des vignerons pensant avoir perdu leur récoltes, le fruit des efforts de toute une saison, parce qu’ils avaient étés surpris par le gel, découvrirent en bout de ligne un produit incroyable. Ils avaient créé un vin de glace. Merci chers amis Allemands !

Aujourd’hui, le vin de glace est un produit très prisé. Toutefois, la production de ce type de vin n’est possible que dans les régions septentrionales. Le Canada, et tout particulièrement le Québec, est une région qui se prête parfaitement à la confection de ce précieux liquide.

C’est plus exactement dans la région de Québec, à Pintendre, que Carl Bourget opère son vignoble, Le Nordet. Sans aucune prétention, M Bourget nous invite à goûter son produit pour ce qu’il est, et d’en tirer notre propre conclusion.

Et bien je vais vous en faire part de mes conclusions M Bourget. Je suis estomaqué, très agréablement surpris et à la fois triste de ne pas vous avoir rencontré il y a des années de cela. Vendanges oubliées en blanc n’est pas seulement un bon vin de glace, il s’agit d’une réussite incontestable. Le WineTasters Guild décore ce produit issu d’une viticulture familiale Québécoise. Cette qualité de produit mérite sa place comme ambassadeur du savoir faire du terroir Québécois et de ses artisans.

Dégustation :

Vendanges oubliées en blanc

Producteur : Vignoble le nordet

Embouteillage : 2010

Alcool : 11%

Cépages : Okanagan Riesling – St-Pépin

Prix : 29$

 

Notes de dégustation :

Sous une couleur jaune dorée se dévoile un nez relativement intense et complexe. Les notes en abord sont pomme cuite puis on nous sert toute une charade de fruits, plus particulièrement litchi-ananas viennent chatouiller les papilles en fin de course. En bouche il est onctueux et s’allonge particulièrement bien. Une bonne acidité rend le tout frais et rehausse la présence des fruits.

Description libre :

Le vignoble inscrit vin de dessert sur son étiquette, mon opinion est que ce vin est le dessert. Dès la première gorgée l’attaque de fruit vous remplis littéralement la bouche pour le plus grand délice gustatif. Il s’accordera très bien avec les desserts. Carl Bourget nous le recommande fortement avec le foie gras. Il doit le faire magnifiquement et je ne tarderai pas à en faire le test puisque ce produit occupe désormais mon top 5 des vins de glace. Il est officiellement une recommandation de la part de l’équipe de Passeport Vins.

Lors d’une récente visite au vignoble, j’ai eu la chance de goûter à un des deux raisins utilisés pour la conception de ce vin directement dans le verger, suite à une gelée.  J’ai littéralement eu l’impression de manger un litchi, pas un raisin. Mes attentes face à ce vin étaient dangereusement élevées. Mes attentes on étés largement surpassées.

Vous serez en mesure de vous procurer ce produit à deux endroits. En saison, directement au vignoble le Nordet à Pintendre ainsi qu’au kiosque du vignoble situé au Marché du Vieux Port de Québec. M Bourget à aussi récemment mis sur pieds un nouveau kiosque au même marché ouvert 7 jours sur 7.

Ne manquez pas ce rendez-vous avec un si pur bonheur gustatif.  Tant que vous  y êtes, laissez-vous tenter par Vendanges oubliées en rose… une expérience complètement différente sur un ton cassis-dessert !

Article: Martin Bourget (aucun lien de parenté !)

Boom Boom! Syrah 2010

2010 Boom Boom! Syrah — Columbia Valley
96% Syrah, 2.5% Grenache, 1.5% Malbe

Suite à un intrépide ‘roadtrip’ en 1999, Charles Smith rencontre un certain Christophe Baron avec qui il partage beaucoup de similitudes dans leur vision de la fabrication des vins. De grandes conversation sur la confection du meilleur Syrah possible arriva une suggestion de la part de Christophe Baron qui fût un virage important pour le fort marginal Charles Smith. Produire ses propres jus, suivant les méthodes anciennes traditionnelles.

En 2001, naquit la première Syrah de Charles, le K Syrah 1999. Il en produisit 330 caisses. L’Amérique du Nord fût charmée, Charles fit de Walla Walla Valley son domicile, et le désormais célèbre K Vintners fut créé. S’en suivit la formation de Charles Smith Wines.

Ils cueillent les raisins à la main, écrasent les raisins avec leur pieds, se refusent à tout modernisme technologique, ils sont vus comme les marginaux extrovertis des vignerons Nord-Américains. Ils ont d’abord fâché, dérangé le domaine… puis ont étés consacré ‘Meilleur nouveau fabricant de vins des 10 dernières années’ par la presse spécialisée en 2008. Depuis, ils nous livrent des vins plus exquis les uns que les autres… mais surtout, ce qu’ils font de mieux, des Syrah qui demeurent incomparables dans leur catégorie. La cuvée 2010 BOOM BOOM SYRAH fait partie de cette réussite.

Boom Boom! Syrah 2010

Mise en marché: September 2011
Alcohol: 13.5%
Acide total: .65
pH: 3.79
Sucre Résiduel: aucun

Notes de dégustation:

Au nez, chocolat brûlé, goudron et notes florales. En bouche, le chocolat est présent mais il est surplombé par les effluves de petits fruits rouges et de mûre. Épicé avec des notes du terroir très bien enchainées. Un tout vif, conservant une certaine complexité.

Description libre:

Charles Smith nous livre une Syrah très ‘testostérone’ offrant une attaque surprenante amalgamée d’une multitude de rappels fruités-chocolatés des plus francs. Aucune gêne à jumeler ce vin au plus agressifs des plats de gibier… il tiendra son trône, sans assommer la présence du gibier et de ses assaisonnements. Il est présenté comme prêt à boire, et il l’est. Toutefois je me permettrai de laisser ce petit trésor se bonifier jusqu’en 2016.

Met lors de notre dégustation:

Spaghetti sauce au chevreuil giroflée, fromages fins, salade vinaigrette maison.

Conclusion:

Personnellement, le BOOM BOOM ! de Charles Smith entre dans ma liste de recommandations. Il livre un rapport qualité/prix plus que très acceptable. Dans le répertoire Syrah, ill gagne sa place au côtés de certains grands issues de la Côte du Rhône, Côte Rotie et Crozes Hermitage. La vivacité de son attaque en bouche est ce qui le distingue de ces autres vins qui se veulent plus évolutifs.

M Smith, j’ai bien hâte de visiter vos installations… et de goûter autres produits de votre crû !!!

Vignoble: Charles SMith Wines www.charlessmithwines.com

Importateur: AOC & CIE www.vinsaoc.ca

Code SAQ: 11208561

Prix SAQ: 24.75$

Article: Martin Bourget

Vidal Vin de Glace Fûts de chêne 2007

Millésime 2007

Une recommandation mémorable

Description

Le Vidal Vin de Glace Fûts de chêne, fait avec les meilleurs raisins de Vidal, est élevé pendant plusieurs mois dans le chêne français. Ce séjour dans le bois lui procure une souplesse et une douceur remarquables. Le Vidal Vin de Glace Fûts de chêne est d’une belle couleur ambrée. Au nez, on reconnaît d’abord des arômes de pâtisserie, puis de fruits exotiques, de gelée royale et de fleurs estivales.

Sa bouche ronde, d’une belle longueur, rappelle de multiples fruits exotiques et se termine par des notes florales.

Il se déguste avec les desserts chauds et accompagne bien les fromages à pâtes fleuries, les vieux cheddars, les gruyères ou le parmesan et, évidemment, le foie gras. Le servir à 13 °C ou 14 °C.

Cépage

Le Vidal Blanc est un cépage hybride français-américain qui n’est pas autorisé en France, mais cultivé aux États-Unis et au Canada. Ce cépage est particulièrement bien adapté à notre climat. Le Vidal produit un vin d’une agréable acidité et à la saveur fruitée. Il donne des vins blancs secs ou mousseux, légèrement parfumés. Au Canada, cette variété est particulièrement employée dans les vins tardifs et les vins de glace.

Source: http://www.domainelesbrome.com

Crozes Hermitage Cuvée Albéric Bouvet 2007

Cuvée Albéric Bouvet

Une Syrah sérieuse tout en fraîcheur

Cette cuvée bénéficie de vieilles vignes provenant des principaux terroirs du Domaine (Rochas, Monico, Terres rouges). L’assemblage joue notamment sur des Syrah, à maturité précoce, qui apportent la féminité et les épices d’une Syrah amadouée. Cette cuvée intègre aussi une Syrah, dont le coté plus rustique, sur des fruits murs avec des tanins bien présents, s’intègre harmonieusement à la première Syrah. Enfin une Syrah plus massive, gorgée de fruits rouges, complète idéalement Albéric Bouvet qui, durant son vieillissement, donnera le plaisir de la Syrah noble, profonde, à fort caractère. La révélation de chacune des plus belles Syrah du Domaine Robin et leur assemblage est la clé de cette cuvée.

Dégustation de la Cuvée Albéric Bouvet 2007
(Rouge – Crozes Hermitage AOC)

La robe est d’un rubis franc. Au nez, c’est une explosion defruits noirs d’abord : cassis, mûres, et de fruits rouges confiturés, suivie de notes de cuir et de tabac. En bouche, la réglisse domine par la jeunesse du vin et confirme ensuite les impressions du nez auquel s’ajoute un léger boisé et des notes de pain grillé et de fumé. Charnu et doté d’une grande fraîcheur le vin présente des tanins soyeux et ronds qui laissent présager d’un avenir prometteur. Un Crozes capable de bien évoluer dans le temps et qui peut se mettre sur table dès maintenant pour profiter de son fruité caractéristique.

Source: http://www.gillesrobin.com