Pio Cesare Dolcetto d’Alba 2012

Code SAQ :  00129890 – 21,25$

On catégorise souvent les grandes maisons comme étant non accessibles… vins trop complexes… durs à apprécier par la moyenne des gens. Je dis foutaises… ce n’est que la meilleur façon de penser si vous voulez vous priver de belles découvertes. Moi je n’y colle pas !

Prenez ce Dolcetto d’Alba, il provient d’une maison qui confectionne de grands Barolos. Des Barolos et des Barberas qui demandent décantation, préparation et connaissances afin d’être appréciés. Ça peu faire peur à beaucoup de gens quand viens le choix de s’aventurer vers de nouveaux produits.

Voyons la chose autrement. La famille et la descendance de Pio Cesare fabriquent du vin de très grande qualité depuis attention…  1881… C’est sur ce point et sur la constance de la qualité des produits livrés depuis toutes ces années qu’on devrait bâtir notre confiance afin d’orienter nos choix.

Résumons; Pio Cesare Dolcetto d’Alba est confectionné a partir d’un cépage, bien que moins connu en sol Québécois, très bien maîtrisé par les Italiens, le Dolcetto. Moi je dis, une maison capable de nous éblouir avec des Barolos et Barberas hors pair est une maison en qui vous devriez faire confiance dans la manipulation et l’expression d’un cépage aussi délicat que le Dolcetto.

Pio Cesare Dolcetto d’Alba 2012

Cépage : 100% Dolcetto
Alcool: 12%
Vieillissement: cuves en innox (pas de chêne ici)

Notes de dégustation:

Il est toujours impressionnant de voir combien le Dolcetto donne une coloration rubis persistante, de sa réputation de douceur, on s’attend à une couleur douce… non c’est très foncé ! Au nez, on se rends vite compte qu’on est en face d’un vin remplis de délicatesse…. même de finesse… des notes de fruits, c’est fragrant mais tout en subtilité… une belle subtilité.

En bouche les fruits dominent, on y trouve aisément des épices et un côté terroir.

Tannins serrés, structuré, rond. Finale persistante

Description libre:

Généralement, les amateurs de vins corsés, relevés, testostérones se tiennent loin des termes fruité et délicat. Ce vin est une exception… en fait le cépage Dolcetto est une exception mais travaillé de la sorte il en est de surcroit.

Je m’explique. On est ici en face d’un vin définitivement doux et fruité, mais il offre une structure et une présence tannique digne des vins les plus vifs et corsés. Il plaira aux amateurs de vins étoffés à coup sur… ainsi qu’aux amateurs de vins plus doux, qui y découvriront de nouvelles niches intéressantes.

Ce vin offre aussi quelque chose d’autre de très intéressant, un paradoxe tannins serrés versus rondeur globale peu commun. Ici aussi on tiens un point qui portera sur le même plateau les amoureux de plusieurs types de vins.

Facile à boire, il plaira à tous. Attention de ne pas présenter ce vin avec des mets trop corsés. Il s’agit d’un excellent vin, mais il en demeure un vin délicat et fruité. N’assommez pas une si bonne fiole !

Met lors de notre dégustation:

Filets mignons légèrement caramélisés à la gelée de Porto ambrée, pommes de terres en quartiers.

Conclusion:

Il s’agit d’un produit qui mène à conclure qu’il faut absolument découvris les produits de deuxième niveau des grandes maisons. Il s’agit souvent d’alternatives très abordables et constituent pour la plupart des valeurs solides. Dites vous bien qu’une maison renommée, ici Pio Cesare, n’apposera pas son étiquette sur n’importe quoi au risque de perdre sa crédibilité !

Martin Bourget

Passeport Vins